A NOTER ET RETENIR

MANIFESTATIONS, CONFERENCES, PARUTIONS

Manifestations, conférences et évènements organisés, soutenus ou signalés par la Fédération ou une Société affiliée.
Parutions d'ouvrages par la Fédération, une Société affiliée, des membres de l'une de ces Sociétés, ou, plus largement, dans les centres d'intérêt de ce site.

 

18 décembre 2017 Fédération des Sociétés Savantes des Vosges Epinal - Remiremont

Parution : Une tendre et constante amitié

 

Lettres d'Anne Charlotte de Lorraine

Présentées par Pierre Heili

 

« Je vous réitère ma tendre et constante amitié », « je vous assure d’une amitié éternelle », « je vous aime de tout mon cœur, passionnément ». C’est par ces tendres aveux qu’Anne Charlotte, abbesse de Remiremont et de Mons, princesse lorraine, conclut ses lettres à Gabrielle de Bouzey, son ancienne demoiselle d’honneur.
Au fil de cette correspondance rédigée de 1761 à 1773, Anne Charlotte nous invite au cœur de la société aristocratique lorraine et impériale. Elle nous associe à ses plaisirs futiles, à la chasse, aux jeux de cartes, aux jours heureux. Mais il n’est pas que du bon temps dans ce siècle de fer. La peste et la petite vérole frappent jeunes et vieux, pauvres et riches, jusque dans les familles princières. Anne Charlotte en souffre directement. Elle n’en est pas moins attentive à la misère du petit peuple, à « ces pauvres qui sont de chair et d’os comme nous ». Elle s’inquiète de ce monde ébranlé par les guerres et les révoltes, et dont elle pressent la fin : « Nous vivons dans un temps où l’on fait des choses sans exemples et je ne suis pas étonnée que l’on devienne fou. Je crois que le monde finira bientôt, car j’y vois bien des phénomènes ».
Abbesse, Anne Charlotte s’acquitte sincèrement de ses dévotions dans son abbaye de Mons pendant les fêtes de l’Avent et de Pâques, mais elle avoue sortir « extrêmement fatiguée de la Semaine sainte », et nous assure qu’elle « n’est pas dévote ». Princesse, elle vit davantage à la cour de son frère, gouverneur des Pays Bas, que dans son abbaye. Elle n’en garde pas moins assez d’indépendance pour regretter ouvertement l’expulsion des jésuites.
La lecture de ces 183 lettres inédites nous plonge dans l’univers de cette personnalité complexe, entre profondeur et futilité, entre espoir et inquiétude, entre violence et douceur de vivre, à l’image de ce XVIIIe siècle à la fois si proche et si différent du nôtre.
 

272 p. Illustrations couleurs - 20 €

 Accès à la librairie en ligne

 

Juin 2017 Société d'émulation du département des Vosges Epinal

Parution : Les faïenceries de Rambervillers et de Moyen

Claude Guyot
Avec la collaboration de Charles Kraemer


Etude systématique des productions de ces manufactures entre 1730 et 1866 et celles de Badonvillers, Cirey-sur-Vezouze, Domèvre-sur-Vezouze, Epinal, La Trouche, Les Auges et Lunéville


Ed. Société d’émulation du département des Vosges et Claude Guyot, Epinal, 2016, 161 p. ill. couleur.
ISSN 1146-7258


Prix sur la Librairie en ligne FSSV : 40 €, port de 6 € compris (soit 34 € à l'affichage)

Mars 2015 Société d'émulation du département des Vosges Epinal

Parution : Annales de l'Emulation 2015

Les Annales 2015 de l'Emulation sont parues.

 

Sommaire

 

     Articles

 

Pierre HEILI, Le Jeanne d’Arc de Prosper Jollois. Un livre fondateur pour le département des Vosges

Philippe ALEXANDRE, La Passion de Jeanne d’Arc (1904), un drame en cinq actes de Maurice Pottecher

Philippe ALEXANDRE, Maurice Barrès et Jeanne d’Arc, « la bonne lorraine »

Simon EDELBLUTTE, Thaon-les-Vosges : ville, ville-usine ou banlieue ?

Sébastien LABRUYÈRE, La cité de la Marseille à Thaon-les-Vosges

Jean-Pierre DOYEN, Réfugiés vosgiens en Haute-Marne : les Bressauds de 1944 à 1946

Christian EURIAT, L’enseignement mutuel en France et dans les Vosges : le cas de l’école communale d’Épinal (1818-1856)


     Chroniques archéologiques


Myriam DOHR, Opérations archéologiques dans le centre ancien de la ville d’Épinal : premiers résultats

Pierre FETET, Fouille d’un site gallo-romain près de la source de la Saône (Vioménil)

Cédric MOULIS, La tour d’habitation de Darnieulles

 

    Vie de la Société


Christian EURIAT, Compte rendu de la sortie annuelle (Du Pays de Courbet à celui de Pasteur, de l’absinthe au vin d’Arbois, 23-24 août 2014)


     Comptes rendus de lecture


Claude (Alain), Le maître sculpteur Jean Bailly et les sculpteurs de Damas-aux-Bois, Langley, Éditions Cercle généalogique et historique de Vincey et du bailliage d’Épinal, 2015, 189 pages (CR. Christian Euriat)

Dostert (Étienne), avec la collaboration de Giuliato (Gérard), Les monnaies lorraines du musée de Charleville-Mézières (Xe-XVIIIe siècle), Nancy, PUN-Éditions Universitaires de Lorraine, 2014, 91 pages

(CR. Jean-Christophe Blanchard)

Peroz (Anne), Vivre à l’arrière du front. Vosges 1914-1918, Moyenmoutier, Édhisto, 2015, 440 pages (CR. Yann Prouillet et Fabrice Gartner)

Vautrin (Claude) et Bringard (Denis),  La forêt vosgienne. Petits secrets et grands dessins, Pontarlier, Éditions du Belvédère, 2014, 190 pages (CR. Jean-Pierre Husson)

 

Janvier 2015 Société d'histoire locale de Remiremont et de sa région Remiremont

Parution : Le Pays de Remiremont n°19

Le numéro 19 du Pays de Remiremont vient de paraître.

 

Il est consacré en premier lieu au centenaire de la Première Guerre Mondiale avec des articles et des témoignages se rapportant aux hommes de notre région qui ont payé un lourd tribut au cours des combats et à leurs familles. Il relate aussi des parcours particuliers, comme la captivité de l’Abbé Lucas, ancien curé de Saint-Amé, ou les souvenirs de Léon Claude, un poilu d’Orient.


La deuxième partie de l’ouvrage se rapporte au 70ème anniversaire de la libération des Hautes-Vosges, avec deux articles intitulés De la défaite à la victoire. La défaite est illustrée par le récit rarement évoqué de la reddition de la VIIIème Armée française à La Bresse en 1940, et la victoire par la narration des combats victorieux de la 1ère Armée française du général de Lattre de Tassigny dans nos montagnes en 1944.


Les troisième et quatrième parties évoquent les parcours singuliers de personnalités qui ont marqué autrefois notre région de leur empreinte, avec la biographie de l’abbesse Beatrix de Lorraine-Lillebonne, fondatrice du nouvel hôpital de Remiremont qui porte son nom, puis des éclairages nouveaux sur la famille des Fleurot du Val d’Ajol, célèbres en leur temps pour leurs compétences en matière de reboutement et de traitement des problèmes articulaires.


L’ouvrage est disponible au prix de 18 € (+ 6€ de port) sur demande accompagnée du règlement par chèque à la Société d’Histoire de Remiremont, 31 rue des Prêtres 88200 REMIREMONT
 

Janvier 2016 Société d'émulation du département des Vosges Paris - Nancy

Parution : Travail, gouvernementalité managériale et néolibéralisme

 

Par Lionel Jacquot, Co-organisateur avec la Société d'émulation du Festival International de Sociologie d'Epinal (FISO), professeur de sociologie à l’Université de Lorraine où il dirige le Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales (2L2S). Il est l’auteur de L’expérience du travail à l’épreuve de la modernisation (L’Harmattan, 2003), Figures du salariat (avec Ali Boulayoune, L’Harmattan, 2007), Sociologie du travail et de l’emploi (avec Bernard Balzani, Ellipses, 2010) et L’enrôlement du travail. Comprendre la machinerie managériale (PUN – Éditions Universitaires de Lorraine, 2014).

 

Les nouvelles formes de domination au travail et leurs conséquences viennent rappeler la nature funeste du capitalisme. L’habitacle n’est pas pour autant ébranlé et sa durabilité nous conduit à interroger la gouvernementalité managériale et le néolibéralisme qui constituent ses deux renforts principaux. L’étude des affinités électives entre puissance managériale et puissance néolibérale permet de comprendre les mécanismes modernisés de l’enrôlement du travail. L’ouvrage tente de percer à jour la dynamique contemporaine de rationalisation du travail et analyse pour ce faire les formes de mobilisation et les modes d’usage de la force de travail forgés par le management. Autour de la matrice de la rationalisation, du concept central de rapport salarial, de la problématique du management du travail et du travail du management, des objets de la domination et de l’appropriation au et par le travail, se pose tout un ensemble de questions qui dessine les contours d’un programme de recherches sur lequel peut s’adosser une théorie critique renouvelée du travail.

 

SOMMAIRE

Introduction


Chapitre 1 – Le travail sous l’empire du capitalisme néolibéral : contribution dialectique à l’analyse du rapport salarial
A. Le travail salarié comme rapport d’enrôlement
B. Travail, management du travail et travail du management


Chapitre 2 – Rationalisation des organisations et régimes de mobilisation de la force de travail
A. « Modernisation » des entreprises et rationalisations du travail
B. Hégémonie managériale et rationalité néolibérale


Chapitre 3 – L’appropriation face au pouvoir managérial : travail, temps et politique
A. Sociologie de la domination (au travail et par le travail)
B. Appropriations du travail et travail d’appropriation


Conclusion – Les difficultés d’une sociologie publique critique
 

 



Lionel Jacquot

 

Travail, gouvernementalité managériale et néolibéralisme

L'Harmattan, Paris, 2016, 256 p.

ISBN : 2-343-08049-9 •

Collection « Logiques Sociales »

26,50 €

 

Télécharger le Bon de commande

 

 

 

 

 



 

 

Pages